Trekking à la découverte du Shangri la

Circuit Chine

Trekking à la découverte du Shangri la

A tous ceux qui souhaitent découvrir la splendeur d’une Chine rurale, qui sont passionnés de randonnées, qui privilégient la découverte de l’autre au confort d’hôtels étoilés, qui souhaitent de l’authenticité, nous disons « allez au Yunnan », ce trek est fait pour vous. Vous en reviendrez enthousiasmés et ne verrez plus la Chine et les Chinois comme avant.

Kunming, premier contact avec la Chine, nous a conquise immédiatement avec ses scooters électriques, ses feux de signalisation fonctionnant à l’énergie solaire, la propreté de ses avenues et trottoirs. Après la promenade du centre ville parmi les buildings modernes et la visite du vieux quartier, il faut flâner dans le magnifique parc, véritable havre de paix dans l’agitation citadine. Tôt le matin, on y rencontre des chinois pratiquant le taï chï mais également des chorales, des chinois mélomanes jouant d’un instrument, des écoles maternelles faisant leurs exercices de gymnastique et des étudiants qui potassent leurs cours.

Que dire de Dali et Ligiang dont tous les guides touristiques vantent les beautés culturelles et historiques sinon que ce n’est pas surfait, ce sont bien des joyaux. Les petits villages Bai nichés autour du lac Erhai , près de Dali, sont merveilleux d’authenticité. Nous y avons vu très peu de touristes. Il ne faut pas manquer le marché de Ligiang, tôt le matin, loin de la horde de touristes chinois, un vrai régal pour le photographe.

Quant au trek, il se mérite, les étapes peuvent être longues et les dénivelés éprouvants mais les efforts sont toujours récompensés par des paysages à couper le souffle et des rencontres inoubliables. Marcher sur les sentiers avec comme toile de fond, tantôt les sommets enneigés de la montagne du Dragon de Jade ou les glaciers de la chaîne de Haba, tantôt à flanc de montagne surplombant les gorges vertigineuses du Yangtsé Kiang et les magnifiques terrasses verdoyantes où sont nichés les villages des différentes ethnies, c’est tout simplement magique.

Les guest houses sont confortables et leurs hôtes sympathiques. Nous décernons à celle de Baoshan toutes les étoiles de la galaxie. Le site est sublime. Etre hébergé chez les habitants et partager un moment de leur vie est un privilège et un vrai bonheur. Le confort parfois rudimentaire est oublié devant l’accueil qui nous est réservé. Impossible d’oublier leur gentillesse, les veillées autour du feu et la cuisine délicieuse élaborée avec des produits frais. C’est avec émotion que nous quitterons certaines familles.

L’hospitalité des chinois est remarquable et fait chaud au cœur.
Ce jour de pluie où nous avons trouvé refuge dans une ferme située dans un village Naxi perdu dans la montagne. Alors que nous sortions les provisions sous la véranda pour ne pas déranger, les propriétaires insistent pour que nous rentrions dans leur maison. Ils nous convient à leur table et se mettent à cuisiner pour nous un vrai festin d’œufs fris et de galettes de pomme de terre fondantes, arrosés de thé délicieux. Nous aurons bien du mal à nous quitter, quelle convivialité et quelle leçon de partage.
Et encore, cette étape où après un parcours avec de bons dénivelés, nous arrivons au dernier col. Il fait froid et humide, il reste encore 2 h de marche, nous sommes un peu las, nous voudrions arriver avant la nuit. Quelques hommes gardant leurs troupeaux nous invitent à pénétrer dans leur ferme construite avec des rondins de bois. Le feu crépite, l’intérieur est bien modeste, on nous réconforte avec un thé bouillant et une pomme de terre cuite dans la braise. Cette collation conservera pour nous un goût incomparable.
Et puis, cette famille Naxi, préparant une grande fête pour les 3 ans de leur fils unique, réunissant plus d’une centaine de personnes. A cette occasion, la coutume est respectée, le cochon a été tué.. Nous sommes invités à assister à la préparation de la viande et de diverses recettes culinaires et nous partagerons le repas de midi au milieu de cette agitation sympathique comme si nous étions des membres de la famille.

Ce magnifique périple et les rencontres touchantes que nous avons eu la chance de vivre, n’auraient bien sûr pas pu se dérouler sans Ivan, le guide français amoureux fou de la Chine et des Chinois, parlant admirablement bien le mandarin ainsi que des deux palefreniers et du guide d’ethnie Naxi (2 équipes se sont relayées). Marcher derrière Xiao, chanteur de karaoké a été un délice. Nous les remercions chaleureusement pour leur compétence professionnelle, leur gentillesse, ils nous ont particulièrement choyés à tout moment. Grâce à leurs connaissances et nos discussions, nous portons un autre regard sur ce pays et ses habitants. Notre séparation a été émouvante, nous avons gagné des amis.

Josette et Christian GAUDIN
Villages Vallée de Haba
 
Demande d'infos
Conditions voyages - Nous contacter
-