Voyage au Myanmar novembre 2010

Circuit Myanmar

Voyage au Myanmar novembre 2010

Mingalarbar !!!

Arrivée à Yangon 2 jours après la libération d’Anh Sang Su Ki, tout le pays est en liesse. Tout le monde écoute la radio et me demande si les français sont au courant ! toute la population est pleine d’espoir et la foule se presse à la pagode Shwedagon au coucher du soleil.

Ce voyage s’annonce donc sous les meilleurs hospices !
A peine le temps de flâner dans les quartiers coloniaux et le port de commerce de la capitale, je prends la route pour Bago : 80km, 3 heures de route ! Aujourd’hui c’est l’Aïd et les musulmans sont à la fête alors que les bouddhistes préparent les festivités de la pleine lune. La Birmanie est composée d’une mosaïque de peuples : bouddhistes, musulmans, chrétiens, juifs, hindouistes… Cette escapade est l’occasion de traverser les petits villages aux multiples pagodes. Cette région est réputée pour ses élevages de canards, son agriculture : arachides, sésame, maïs et surtout la production de tek. Ancienne capitale, Bago regorge de sites religieux tous plus colorés les uns que les autres : les bouddhas rivalisent de grandeur !
 
De retour à Yangon en fin de journée, je m’envole pour Heho afin de rejoindre Kalaw. Au fin fond des montagnes à la lumière des bougies (l’électricité fait encore défaut au Myanmar) les guides locaux me parlent de leurs ancêtres. Ils sont d’origine népalaise ou birman chrétien. Ils vivent de l’agriculture et du tourisme. Ils font quelques « extras » en ravitaillant les mines d’or de la région.
Nous randonnons sous un ciel bleu magnifique, le long des plantations de thé, de riz sauvage à flan de montagne. Le riz vient d’être récolté, les champs sont labourés à la charrue à bœufs. Dans les villages que nous traversons, tout le monde vient à notre rencontre, les moines nous invitent à boire le thé.
 
Les sentes rejoignent le lac Inlé en 3 jours de randonnée. Je pars à la découverte du lac à bord d’un sampan motorisé. La frénésie des marchés côtoie la quiétude des villages sur pilotis, des jardins flottants et des temples le long des berges. Du voile de brume à l’aube au coucher du soleil, les paysages sont de toute beauté.
 
Je m’envole dans l’après-midi pour Mandalay. Quelle surprise, moi qui m’attendais à une ville paisible, je me retrouve au milieu des 4X4 derniers cris dans un concert de klaxons ! Heureusement, l’hôtel se trouve un peu à l’extérieur du centre-ville au calme.
Ma première journée à Mandalay s’achève par l’ascension de « la colline de Mandalay » pour admirer le coucher du soleil. On surplombe la ville, l’Ayeyardwady et les collines Shan. Sur le chemin de retour à l’hôtel je fais un crochet en trishaw jusqu’au marché de nuit : les marchands ambulants envahissent une grande artère du centre ville qui est donc coupée à la circulation. On trouve de tout : longgi (jupe portée par les hommes), livres scolaires, tongs…

Ma journée suivante est consacrée à la visite de la cité ancienne de Mingun accessible en bateau. La Paya de Mingun fendue par un séisme offre une vue exceptionnelle sur l’Ayeyyarwady. De retour à Mandalay, je visite différentes pagodes et je suis sous le charme du monastère Kyaung Shwenandaw d’architecture traditionnelle en bois, des pagodes « Paya Kuthodaw » et « Paya Sandamuni ». Il faut dire qu’être seule sur les sites est très appréciable !
Enfin, passage obligé au monastère Mahagandayon qui héberge plusieurs centaines de moines qui est visité quotidiennement par des groupes de touristes à l’heure des repas. Je ne suis pas très à l’aise mais je me rends vite compte que l’attitude des touristes armés de leur gros appareils photos fait bien sourire les moines qui ne se gênent pas pour se moquer de nous bien que le silence soit normalement la règle pendant le déjeuner !
 
Puis je prends un vol pour le centre du Myanmar afin de rejoindre Bagan. Les 2 jours passés à vélo à la découverte des 4000 temples qui s’étendent sur une plaine de 67km² sont magiques. Les temples Ananda, Wetkyi Inn Guyaukgyi et Htilomonlo, la pagode Shwezigon sont magnifiques et remarquables mais la visite des petits temples perdus au milieu des champs où nous devons chercher les familles gardiennes des clés aux champs me ravie encore plus !
 
C’est déjà la fin du mon périple. Dernière soirée avec Vidiya, Judy et Chetry notre équipe locale qui a tout organisé de main de maître ! Merci à tous les guides et familles rencontrés lors de ce voyage!

 
 
 
Demande d'infos
Conditions voyages - Nous contacter
-